Blog

Qu’est-ce que la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT)?


Le domaine de la diététique regorge de spécialités, notamment dans le domaine de la diététique comportementale, où la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT, aussi utilisée par les psychologues), se trouve être un outil très efficace, utilisé ici pour retrouver un poids de forme et le garder.

De quoi s’agit-il au juste ? Je vous partage dans cet article les points clés de cette approche, dont je ne peux que constater l’efficacité dans ma pratique quotidienne.


1) Une thérapie cognitivo-comportementale

D’abord, il faut savoir que l’ACT est une thérapie cognitivo-comportementale (TCC). Elle invite à prendre de la distance face aux pensées, sans chercher à les modifier. On ne se demande pas si une pensée est vraie ou fausse, mais on questionne plutôt son utilité.


2) L'acceptation

L’ACT nous invite à accepter les pensées, émotions, sensations et souvenirs désagréables. En d’autres mots, à les accueillir, sans jugement. Ainsi, on ne cherche pas à les contrôler, à les diminuer ou à les éviter. Comme le rappelle la psychologue et auteure Sylvie Rousseau, nous avons plus de contrôle sur nos comportements que sur nos états internes (pensées, émotions, sensations, souvenirs).

3) Le soi observateur

Une autre composante de l’ACT : le soi observateur. Au lieu de fusionner avec nos pensées, émotions et sensations désagréables, nous apprenons à les regarder dans une position d’observateur, telle une caméra qui filme sans juger. L’ACT propose d’ailleurs des exercices percutants qui facilitent cette posture intérieure.

4) La défusion cognitive

Par de tels exercices, on parvient à faire de la défusion cognitive. C’est tout le contraire de la fusion cognitive, qui correspond, symboliquement, à avoir le nez collé sur nos pensées et à les prendre pour des réalités…

Un exemple d’exercice de défusion cognitive: Au lieu de se dire « Si je mange cette part de gâteau au chocolat, je vais forcément prendre du poids », on se dit plutôt : « Je remarque que j’ai la pensée que si je mange cette part de gâteau, je vais grossir. ». Voyez-vous la nuance?

5) Cultiver la conscience du moment présent

L’ACT comporte une autre composante centrale : la conscience du moment présent. Nous développons le principe d’être dans l’ici et maintenant, plutôt qu’être dans le passé ou le futur, ou encore plutôt que d’être absorbé par nos pensées... Ce n’est pas facile, mais cela s’apprend et s’entretient pour finir par devenir une habitude.

6) L’évitement nous soulage, mais seulement sur le court terme

L’ACT nous rappelle que l’évitement des pensées et situations qui déclenchent de l’anxiété nous soulage à court terme, mais peut nous coûter cher à moyen ou long terme. L’un des coûts majeurs : nous éloigner de ce qui est important pour nous (nos valeurs). Voici un exemple.

exemple : Hélène n’arrive pas à s’aimer avec son poids, elle se sent très mal à l’aise dans les lieux publics. Elle refuse les sorties avec ses amis, ce qui la soulage sur le moment, mais à quel prix ? En réalité, elle aime beaucoup les spectacles, le cinéma, les restaurants entre amis, à chaque refus elle s’éloigne de ses valeurs, ce qui la rend malheureuse à rester à la maison, avec un sentiment de culpabilité et de tristesse.

Quelle serait alors la solution ?

7) Des actions qui vont dans le sens de nos valeurs

L’ACT nous invite à remplacer l’évitement par une autre stratégie : poser des actions engagées qui vont dans le sens de nos valeurs, et ce, avec et malgré l’anxiété. Tout un défi. Si on s’engage dans cette avenue, on améliore notre qualité de vie et la richesse de notre vie. Un travail qui en vaut la peine.

8) Flexibilité… psychologique!

Les composantes de l’ACT (acceptation, soi observateur, défusion cognitive, conscience du moment présent, valeurs, actions engagées) sont interreliées, se renforcent mutuellement et forment ce qu’on appelle la flexibilité psychologique. L’ACT nous fournit les pistes pour la développer petit à petit, en cultivant l’autocompassion et la bienveillance.


En conclusion

L’ACT comporte plusieurs concepts importants, intéressants et complémentaires. Cette approche cognitivo-comportementale novatrice nous invite à changer notre attitude face à nos pensées, nos émotions, nos sensations et souvenirs inconfortables, à agir dans le sens de nos valeurs, à développer au final notre flexibilité psychologique. C’est un travail qui exige patience, persévérance et bienveillance.


Avez-vous eu des prises de conscience en lisant cet article? À partir d’aujourd’hui, quel petit changement ferez-vous?