Blog

Pourquoi manger en pleine conscience ?

Dans notre monde moderne, manger est devenu un acte banal et quotidien. Nous ne nous posons pas la question “Est-ce-que je vais pouvoir manger? “ mais plutôt “Que vais-je manger? Qu’est-ce-que je vais préparer pour ce midi ou ce soir ?”.

Et de par notre rythme de vie, en général rapide, nous mangeons rapidement, sans y prêter réellement attention, surtout si nous mangeons devant la télé, ou en parlant avec des amis, des collègues…etc.


Ici je vais vous inviter à prendre le temps de vous poser, quelques minutes, pour centrer votre attention sur la nourriture. Avant de vous proposer un exercice pratique, je vais vous expliquer rapidement les bénéfices de manger en pleine conscience. Car comprendre pourquoi on fait quelque chose est beaucoup plus motivant et résulte bien souvent en une pratique s’inscrivant dans la durée.



Manger en pleine conscience, c’est canaliser notre attention sur l’aliment que l’on va ingérer. Mais avant de le manger, nous allons en général le préparer. Ne serait-ce que déballer l’aliment de son emballage, ou l’éplucher, le laver, le découper…etc. La pleine conscience commence dès ces premières actions. Nous pouvons être simplement présent à l’action que nous effectuons, en s’appliquant à notre tâche, si simple soit-elle. Mais je vous invite à le faire en ajoutant une intention positive, par exemple vous pouvez ressentir de la gratitude de pouvoir manger cet aliment. On peut choisir de s’imaginer le parcours de cet aliment pour arriver jusqu’à notre assiette. Par exemple pour un légume, depuis sa plantation, à sa récolte, puis son transport, sa mise en emballage, son stockage, sa mise en rayon et enfin vous qui l’achetez. S’imaginer cela vous permet de ressentir une forme de reconnaissance de tout ce qu’a impliqué la préparation de l’aliment, et vous êtes l’heureux(se) élu(e) qui bénéficie de cet aliment !


Une autre manière de procéder, pour ceux et celles qui sont porté(e)s sur les énergies, est tout simplement d’envoyer de l’énergie positive à l’aliment, avec l’intention par exemple, d’augmenter son taux vibratoire, de nourrir vos cellules avec cette belle énergie que vous avez envoyé, et que vous allez ingérer en conscience, en plus de celle de l’aliment.


A travers ces belles intentions vous vous envoyez également un beau message d’amour.


Cette démarche envers la nourriture a plusieurs avantages :

à l’aliment, avec l’intention par exemple, d’augmenter son taux vibratoire, de nourrir vos cellules avec cette belle énergie que vous avez envoyé, et que vous allez ingérer en conscience, en plus de celle de l’aliment.

  • Même si elle demande un effort de concentration, elle vous procure un moment de détente et de sensations agréables, car vous êtes concentré(e) sur de bonnes intentions.

  • Vous sécrétez des hormones de bien-être et de détente (sérotonine, endorphines…), qui vont agir en cascade sur votre organisme, et favoriser une meilleure digestion et une meilleure assimilation des nutriments.

  • Nous devenons plus respectueux envers la nourriture.

  • Si nous sommes sujet(te)s aux compulsions alimentaires, pratiquer la pleine conscience aide à réduire ces troubles du comportement.


Je fais une parenthèse pour illustrer l’importance de notre intention, avec un élément très connu, l’effet placébo. Pour rappel, un placebo est une substance neutre (exemple: pilule de sucre ou de farine) qui est administrée comme s'il s'agissait d'un traitement mais qui n'a aucune valeur thérapeutique. L’effet placébo, c’est le phénomène par lequel les symptômes d'une personne sont soulagés par un placebo, parce qu'elle s'attend ou croit que le traitement va fonctionner.

L’effet placébo nous montre donc le pouvoir de notre intention sur notre santé. C’est pourquoi pratiquer la pleine conscience positive joue un rôle important sur notre santé, aussi bien psychique que physique.


Maintenant nous allons passer à la pratique. Je vous invite à prendre un aliment simple, par exemple un fruit sec ou un fruit frais, entier ou coupé en morceaux.


Asseyez-vous à table, l’aliment (ou le morceau) placé devant vous.

  • Observez ce fruit, regardez sa couleur, sa forme, remarquez s'il a des tâches ou une forme particulière. Sans porter de jugement, soyez présent en simple observateur.

  • Ensuite prenez ce fruit et posez le dans votre main. Sentez son poids, sa forme dans votre main. Vous pouvez le toucher avec l’autre main, sentez sa texture.

  • Maintenant, sentez le fruit. As-t-il une odeur sucrée ou autre ? vous pouvez vous laisser porter simplement par la sensation du parfum qu’il dégage.

  • Vous allez maintenant goûter l’aliment. Au début, vous pouvez le goûter du bout de la langue. Ensuite vous pouvez croquer un petit morceau entre les dents, sans le prendre en bouche, pour recevoir un peu plus de saveur. Enfin, vous pouvez prendre le petit morceau dans votre bouche, et laissez diffuser toute sa saveur. Vos papilles gustatives sont très réceptives, surtout lors des premières bouchées.

Lorsque l’on mange un aliment, il est important de rester concentré et réceptif autant que possible comme dans cet exercice, aux premières bouchées, car c’est à ce moment que l’on apprécie au maximum le goût des aliments. Ensuite après plusieurs bouchées, les papilles commencent à saturer progressivement, et nous apprécions moins l’aliment qu’au début. Si nous mangeons lentement nous pouvons très facilement percevoir ces signaux de "satiété de la bouche” qui arrivent avant la satiété de l'estomac. Si nous souhaitons perdre quelques kilos en trop, cette approche apporte également le bénéfice de perdre du poids facilement sans se sentir frustré, bien au contraire.



Pour résumer, manger en pleine conscience est un acte qui permet de reprendre le contrôle des ses pulsions alimentaires tout en savourant plus notre alimentation. C’est une méthode simple, gratuite, qui peut se pratiquer au jour le jour. Si vous avez déjà appliqué cette approche à votre alimentation, n’hésitez pas à m’en faire part! Je vous dis à très bientôt.


Isabelle Massac, Diététicienne-Nutrionniste.