Blog

Comment gérer mes émotions ?

1- Je prends conscience de mes pensées


Exemple : J’ai un examen à préparer qui me stress. Je sens que j’aurai besoin de me poser un instant, de souffler un bon coup, faire une activité qui me plaît, prendre soin de moi. Mais aussi je suis tentée de me réconforter en mangeant quelque chose de sucré ou salé, même si je n’ai pas vraiment faim (au risque de me rajouter des sentiments inconfortables, comme la culpabilité et la colère parce que j’aurai “craqué”)...


Que choisir ?!


Dans ce genre de situation, le fait de prendre conscience de mes pensées m’aide à prendre de la hauteur, et me permet de faire mes choix en conscience. Car ce qui fait que nous ressentons de la culpabilité, de l’anxiété, de la tristesse, de la colère… face à une situation, ce sont nos pensées.

Le fait que je me projette dans mes révisions me crée de l’anxiété. Je me culpabilise en me disant que j’aurai dû m'y prendre à l’avance, j’en dors mal la nuit… Je me sens submergée, je me sens déjà d’avance en échec, abattue.

Donc toutes ces émotions : l’anxiété, le découragement, le sentiment d’échec, la culpabilité…etc, sont créées par mes pensées, et ne m’aident pas à avancer.


La solution : J’oriente mon esprit vers “Trouver des solutions”. Je choisis mes pensées.


Ex : Je suis fatiguée ? Ok, je vais me reposer (nous sommes bien plus efficaces une fois

reposés que sous trop de pression). Je reprendrai mes révisions quand je me sentirai mieux.


→ Dans une situation, regardez votre objectif, et demandez vous si vos pensées vous aident ou au contraire vous bloquent ?

Quand l’anxiété et la culpabilité nous envahissent, elles nous embrouillent l’esprit, nous empêchent de trouver des solutions.


2- Je choisis des pensées qui me permettent d’atteindre mes objectifs


Exemple: Je suis à la plage, si je n’ai que des pensées sur mon corps, qui ne me plait pas,

sur mon ventre qui est trop gros, je m’éloigne de mon objectif qui est de me détendre, de

profiter du soleil, de la plage, de m’amuser.

Si je me demande : Comment ai-je envie de me sentir ? Qu’est-ce-que je veux en ce

moment ? Car mes pensées actuelles ne m’aident pas à profiter, alors je choisis de les changer.

Elles créent des émotions que je n’ai pas envie de ressentir.

Qu’est-ce que je peux penser à la place ?


→ Vous pouvez écrire vos pensées. Cela éclaircit les idées, et permet souvent de mieux s’analyser et de trouver des solutions. Dans votre exercice d'écriture, vous pouvez vous poser également la question : De quoi ai-je besoin en ce moment ? Ou encore, quelles pensées répondent à mes besoins ?